Hope Sara Westminbrook - Journal de bord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Mer 9 Mar 2016 - 18:46



Dernière édition par Hope S. Westminbrook le Ven 19 Aoû 2016 - 13:46, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Sam 19 Mar 2016 - 18:56




Chronologie des RPs








Eté 1991• Comme chien et chat • Résidence Rosier. Avec Orion Théodore Rosier.


Mars 1997 • Sticks and stones may break my bones • Le hall de Poudlard, avec Rythan Sherwood et Lilianor A. Zyskowski.


Avril 1997• Métamorphoses et Mésaventures • La salle de Métamorphoses. Avec Molly Zyskowski & Jae Park


Mercredi 24 avril 1997• Le sang ne fait que couler, qu'est-ce que ça peut foutre • La Salle Commune de Serpentard et l'Infirmerie. Avec Marie Winnesser, Alycia McWood et Lilianor A. Zyskowski.


Dimanche 27 Avril 1997• Everytime I close my eyes, it's like a dark paradise... • La Salle Commune de Serpentard. Avec Gabrielle Théa Rosier & d'autres.


Mai 1997• Rien ne se perd, tout se transforme - Rattrapage • La salle de classe de Métamorphoses. Avec Clemens Neubach, Gabrielle Rosier et Alycia McWood.


Jeudi 1er Mai 1997• Crazy world, crazy girl • Le terrain de Quidditch de Poudlard. Avec Alycia McWood.


Vendredi 2 Mai 1997 • En flashback • La bibliothèque, en fin d'après-midi.


Samedi 3 Mai 1997• Ne jamais perdre de vue son objectif ! • La salle de Métamorphoses, en début d'après-midi. Avec Cattleya Galvão.


Dimanche 4 Mai 1997• I had given up, I didn't know who to trust. Yes I was scared and I had hit a low • La salle de classe numéro 11, aux alentours de 20h30. Avec Blaise Zabini.


Mercredi 7 Mai 1997 • I lived for lies, lived for tales, lived for good and hit the rails. Love you boy with what I know, hid that love up with my bones • A la lisière de la forêt interdite, aux alentours de 15h30. Avec Alexandre Wojcinska.

Dimanche 11 Mai 1997• Dette, survie et brodel • Le Hall de Poudlard, vers 9h du matin. Avec Yvain Gallant, Isolde Mayer, Alycia McWood, Orion Rosier.

Mai 1997• Club de Duel • Sacha Tretiakova & Orion Rosier.

Mai 1997• Ashamed. • Les toilettes de Mimi Geignarde. Avec Eleonora McPhee &...

Mai 1997• Réunion avant grève • La salle sur demande. Avec Adrew L. Coyti, Neville Londubat, Emily Evans-Veres, Mysie Breckinridge, Lilianor A. Zyskowski, Mara Kvelgen, Morange Tiller, Kelsey Clark, Eleonora McPhee, Gabrielle T. Rosier


Samedi ? Mai 1997• La marche de la honte • Les couloirs, un samedi après-midi. Avec Adrew L. Coyti, Morange Tiller, Lilianor Zyskowski, Alexandre Wojcinska, Gareth Davis, Mara Kvelgen, Perséphone Rosenwood, Nathan Maupas


Mardi 27 Mai 1997• Le chant du Cygne. • La Grande Salle, à la fin du souper. Avec Charlie Grant &...




Dernière édition par Hope S. Westminbrook le Jeu 21 Avr 2016 - 23:07, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Sam 19 Mar 2016 - 18:57




RÉCOMPENSES ACQUISES & OBJETS EN SA POSSESSION



Une Fiole d'espoir.
Après des décennies de dure labeur, de talentueux inventeurs et potionnistes sont parvenus à donner corps à leur ultime fantasme. Une fiole de lumière qui résiste à toutes formes d'entraves, de poussières et de sorts visant à établir les ténèbres. Elle tend également à éloigner les arachnides de son champ de rayonnement. Il faut néanmoins noter qu'elle puise son énergie dans l'espoir et les nobles intentions de son détenteur. Nul doute que cet hommage au célèbre Tolkien saura trouver preneur chez de fervents sorciers !
PS: ne se boit pas ! Intoxication assurée !

Un Elfe de maison
Les elfes de maison sont des créatures humanoïdes de petite taille. Leur tête, surdimensionnée par rapport à leur corps, est dotée de grands yeux globuleux et d’oreilles semblables à celles d’une chauve-souris. Ils sont profondément dévoués à leur maître et sont obligés de se soumettre aux ordres de ce dernier. Il leur est interdit de manquer à leur devoir de serviteur. Ils disposent d’une magie puissante mais il leur est interdit d’en faire usage sans l’accord de leur maître.
Une petite Fée
La fée est une petite créature humanoïde de 2 à 12 centimètres de haut, pourvue d’ailes semblables à celles des insectes pouvant être transparentes ou multicolores. Son intelligence est médiocre, elle est querelleuse, extrêmement vaniteuse et adore servir de décoration. Elle communique avec ses semblables avec des bourdonnements aigus et n’est pas douée de parole. Elle pond des œufs et possède de faibles pouvoirs magiques.
Un miroir à double sens
Miroir en apparence normal, ilvient en paire et sert aux deux possesseurs à communiquer entre eux. Pour l'utiliser, il suffit de prononcer le nom de la personne qui possède l'autre miroir et celle-ci apparaitra dans le nôtre, nous dans le sien.


Dernière édition par Hope S. Westminbrook le Ven 11 Nov 2016 - 12:15, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Lun 28 Mar 2016 - 17:40




ENFANCE.




Le 12 mars 1982. Le clan Westminbrook, éminente lignée de sang-pur appartenant à la haute aristocratie, accueillait un autre enfant, une petite fille : Hope Sara Westminbrook. Son grand frère, Rowan Philip Westminbrook, héritier et premier né de Ranulf Alexander et Jessica Karen Westminbrook ( née Hahn ), la précédait de plusieurs années. Les cheveux de cette petite fille étaient noirs comme l'ébène, sa peau blanche comme de la neige, et ses yeux étaient aussi bleus que des topazes, si bien qu'il était pratiquement impossible de ne pas reconnaître son appartenance à cette importante famille aux lointaines origines scandinaves. Petite fille studieuse, dotée d'une curiosité remarquable et d'un sens très poussé de l'analyse, elle était toujours encouragée et soutenue par son frère, et Hope passait la majeure partie de son temps libre dans ses livres et ses leçons, cherchant toujours à en savoir plus sur le monde qui l'entourait. Sa quête de savoir était certainement un héritage de sa mère, une ancienne Serdaigle qui considérait que le savoir et la connaissance étaient essentiels ; mais sa détermination et sa pugnacité, elles, Hope les tenaient indéniablement des autres membres de sa famille, entièrement Serpentard, aussi bien du côté paternel que maternel, d'ailleurs.

Année 1986. Bien qu'appartenant à l'une des plus prestigieuses et éminentes familles de Grande-Bretagne - voire d'Europe -, la jeune fille comprit bien assez tôt que l'argent et le pouvoir ne les mettrait pas à l'abris, son grand frère et elle, des douleurs et des blessures de la vie. Tout commença en 1986, alors que Hope n'avait à cette époque que quatre ans, et tout s'était passé très vite. En à peine deux mois, leur vie avait changé pour toujours. Au départ, elle ne comprit pas tout à fait ce qui se passait, mais elle avait bien vu que Rowan, lui, comprenait. Âgé de dix ans, il saisissait beaucoup mieux qu'elle ce qui se déroulait au sein de leur famille. Elle ne se souvenait pas tout à fait de tout non plus, d'ailleurs. Mais elle se rappelait des pleurs de sa mère, de ses cris, et des disputes de plus en plus récurrentes de ses parents. Jusqu'au jour où Jessica décida de tout quitter : son mari, ses enfants, son foyer... Elle quitta tout, du jour au lendemain, et elle partit pour ne jamais revenir. Cette histoire toutefois bien triste, pourrait paraître courante, et d'autres personnes ont certainement vécu des choses bien pire que Hope, mais pour une petite fille de tout juste quatre ans, dotée de cette sensibilité si poussée avec laquelle elle pouvait percevoir les choses, ce fut un choc qu'elle n'oubliera jamais vraiment. Perdue et sans repère, elle aussi se mettait à pleurer. Souvent, le soir, elle ne s'endormait jamais sans verser quelques larmes. " Pourquoi maman est-elle partie ? " se souvenait-elle avoir un jour demandé à son grand frère, alors que plein de larmes collaient sur ses joues d'enfant. Elle ne se souvenait plus vraiment de ce qu'il lui avait répondu, mais il avait certainement cherché à la consoler.

Année 1991. Bien sûr, Hope n'avait pas passé toute son enfance sans revoir sa mère. Elle l'avait en vérité revue plus d'une fois depuis que cette dernière s'était installée de façon plus stable en France, au point de passer régulièrement ses vacances avec elle, et ce malgré les réticences de Ranulf Westminbrook. Mais ce n'était plus du tout la même chose et pour Hope, Jessica Karen Hahn était presque une étrangère. Le terme était peut-être un peu fort, mais pourtant Hope voyait bien qu'elles n'avaient jamais réussi à être très liées. C'était sa mère, bien sûr, elle le savait et elle la respectait pour cela, mais Hope s'était détachée d'elle, au point d'être presque des étrangères l'une pour l'autre. Au fond, elle lui en avait toujours voulu de l'avoir abandonnée ainsi, sans excuse et sans un mot, alors qu'elle n'était qu'une enfant. Et elle n'arrivait à le lui pardonner, ni son abandon ni la souffrance qui en avait découlé. D'ailleurs, bien qu'elle n'ait jamais vraiment réussit à aborder le sujet avec Rowan, Hope n'avait jamais réellement comprit ce lien si fort qu'il avait réussit à conserver, voire à développer avec leur mère, ce lien que, toutes les deux, elles n'ont jamais réussit à avoir. Peut-être n'ont-elles d'ailleurs jamais vraiment essayé. Pourtant, Jessica restait sa mère et pour cela elle la respectait et elle l'aimait de façon cordiale. Et contre toute attente - et malgré le peu de liens affectifs qu'elle pouvait avoir avec sa mère -, Hope avait toutefois tiré quelques enseignements de la part de celle-ci. Cela devait être dû en grande partie au fait qu'elle passait ses vacances avec elle, mais aussi et surtout parce qu'elle prenait exemple sur Rowan, son frère, et qu'elle voyait ce que lui-même apprenait de leur mère. Ainsi, elle avait commencé à apprécier les voyages. Il n'était pas question de rester bien tranquillement au même endroit, non, au contraire ! Leur mère était une baroudeuse et elle avait ainsi eu la chance de visiter toute l'Europe, alors qu'elle n'avait encore que quinze ans.

Toutefois, elle devait bien reconnaître que, malgré tous ce que ces voyages lui permettait d'apprendre et de voir, il y avait tout de même quelque chose qui l'ennuyait un peu. C'était le fait de passer autant de temps avec des moldus. Hope n'était pourtant pas profondément opposée à eux, mais le fait de les côtoyer comme cela, alors qu'elle n'y était absolument pas habituée, la dérangeait fortement. A plus forte raison parce qu'elle ne comprenait pas bien tout cela : depuis toute petite, elle avait été au contact des idées très arrêtées de son père, ainsi elle savait parfaitement ce qu'il pensait des moldus et de tout le reste. Alors, le fait de vivre à leur contact la rebutait un peu, dans le sens où elle avait l'impression de le décevoir ou - pire encore - de lui faire honte. Et s'il y avait bien une chose dont Hope avait horreur, c'était de faire honte à sa famille. Elle ne pouvait pas vivre comme ça alors qu'elle était censée soutenir son père, c'était dans la logique des choses. Aussi, elle ne parla jamais de cela avec quiconque. Elle décida de garder tout ça pour elle et elle considéra que ce qui se passait en France ou ailleurs resterait là-bas. Et une fois rentrée à Londres, les choses seraient différentes. Elle oublierait tout et elle ne parlerait plus jamais de cela. Peut-être que le fait de s'éloigner de la France et de leur mère la rendrait moins honteuse.










Dernière édition par Hope S. Westminbrook le Lun 29 Aoû 2016 - 15:14, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Sam 16 Avr 2016 - 21:58




HOGWART.
Année 1991.





Et, devant toute la Grande Salle, elle demanda au Choixpeau de rejoindre la noble maison de Salazar Serpentard...



LISTE DES ÉLÈVES RÉPARTIS EN 1991
ABBY SHAREN - ASTORIA GREENGRASS - FÉLIKS KARKAROFF - HARMONY SHAREN - HOPE WESTMINBROOK - JOON PARK - MYSIE BRECKLINRIDGE - OLYMPE WIGNACOURT - ONA O'SULLIVAN




- EN CONSTRUCTION -




Dernière édition par Hope S. Westminbrook le Lun 3 Oct 2016 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Lun 29 Aoû 2016 - 16:16





« Salazar Slytherin wished to be more selective about the students admitted to Hogwarts. He believed magical learning should be kept within all magic families. In other words, pure bloods. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Ven 30 Sep 2016 - 1:40




Témoignage de Hope Sara Westminbrook pour son frère Rowan
Ministère de la magie - première quinzaine de juillet 1997.



Hope entra dans la pièce



- Si vous me le permettez, j'aimerais pouvoir dire quelques mots pour la défense de mon frère, Rowan Philip Westminbrook.

D'une toute petite voix, gênée de se trouver ici, Hope était toute recroquevillée sur sa chaise, très mal à l'aise à cause de tous ces regards qui se portaient sur elle depuis plusieurs jours. Parfois compatissants, d'autres fois narquois, souvent dédaigneux même, elle ne pouvait plus aller où que ce soit sans que toute l'attention soit braquée sur elle, et c'était loin d'être en bien. Tout le monde savait pour Rowan et, pire encore tout le monde parlait, émettait des hypothèses, supposait, attestait, aussi... et pour la majorité ce n'était qu'un ramassis de mensonges ou d'hypothèses infondées. Alors elle voulait leur dire d'arrêter, leur crier qu'ils ne comprenaient rien à la situation... mais dans le fond, qui l'écouterait ? Elle était alors venue témoigner, attendant patiemment son tour dans l'un des couloirs du Ministère et, finalement, on la laissa entrer dans un bureau à peine plus grand qu'un placard à balais de Poudlard. Hope avait été bientôt rejointe par une femme, la quarantaine passée, à la mine renfrognée et dont les cheveux attachés en un chignon sévère la rendaient encore plus stricte.
- Oh... je vois, se contenta-elle de répondre.
Elle sourit, presque moqueuse, alors que Hope se ratatinait encore plus sur sa chaise. L'Auror fouilla dans ses dossiers, prit celui sur lequel était inscrit le nom « WESTMINBROOK » en capital et le feuilleta rapidement.
- Vous êtes Hope Westminbrook, c'est bien ça ? Demanda-t-elle en relevant les yeux vers la jeune fille - mais toutefois, c'était presque plus une affirmation qu'une réelle question.
- Oui, tout à fait.
- Allez-y, je vous écoute.
Refermant le dossier d'un geste sec, elle croisa les bras sur sa poitrine et s'appuya contre le dossier de sa chaise. Bien, c'était à Hope de jouer, maintenant. Elle inspira une première fois, avant de se lancer.
- Rowan est réellement quelqu'un de bien. Il a certes fait des choix que je ne comprends pas tout à fait mais... s'il vous plait, ne vous arrêtez pas à cela. Je vous en prie, mon frère est quelqu'un de juste et d'intègre... je ne peux vous laisser croire qu'il ait fait une telle chose de son plein gré, cela ne lui ressemble absolument pas...  
Elle voulait poursuivre mais, d'un geste de la main, l'Auror lui demanda de se taire.
- Vous défendez votre frère et c'est tout naturel, répondit-elle, distraitement. Mais tout ce que vous me racontez est parfaitement inutile ; cela n'excusera en rien ses allégeances.
En lui faisant peur, elle espérait sans doute que Hope termine vite. Cette dernière, le regard presque affolé, s'empressa de continuer.
- Non, vous ne comprenez pas... Rowan est un bon frère, il l'a toujours été... Je n'aurais pas pu espérer mieux que lui. Il a toujours été particulière attentif à mes besoins, à ce que j'aille bien... Il n'est pas comme vous le pensez...
La femme soupira, pinça un instant l'arrête de son nez et s'efforça de reprendre le plus calmement possible.
- Votre frère est un Mangemort, Miss Westminbrook, lâcha-t-elle d'un ton dur et sans appel. Et quand bien même vous tenez à lui, cela n'efface en rien les actes desquels il est accusé.
Les bras croisés sur sa poitrine, bien droite, l'Auror regardait Hope, l'air fier et décidé, intimidante même. Hope, quant à elle, n'était pas du tout à l'aise. Toutefois, elle se reprit bien vite. Se redressant alors sur sa chaise, elle abandonna complètement son air de petit chat apeuré et se reconstitua - enfin ! - l'expression froide et distante qu'elle avait toujours : elle reprit alors et fronça les sourcils.
- Ce n'est pas parce qu'il a fait de mauvais choix par le passé que vous ne devez retenir de lui que ses erreurs.
Et alors, le ton bien plus froid de Hope surprit grandement l'Auror - peut-être pensait-elle qu'elle ne serait pas capable d'aller au bout de son témoignage, tant elle paraissait impressionnée au début - qui voulu ajouter quelque chose, mais n'en eut pas le temps.
- Mon frère a également fait des choses justes et j'apprécierais de ce fait que vous en teniez également compte. Au lieu d'éclaircir cette affaire vous n'avez de cesse de souligner qu'il est un Mangemort comme s'il avait eut le même rôle dans cette bataille que Bellatrix Lestrange, Yaxley ou Fergal Prendergast ! Il est grand temps que vous arrêtiez de faire volontairement des amalgames. Alors je ne chercherai pas à nier les erreurs qu'il a pu commettre, mais il y a toutefois une grande différence entre faire partie d'un groupe et en épouser les convictions. Mon frère n'a absolument rien d'un partisan des ombres, il n'en a pas le profil. Jamais il ne pourrait participer aux agissements des partisans des Ténèbres par convictions personnelles.
Ses yeux brillaient un peu trop, parce que évoquer tout ceci lui faisait atrocement mal ; cela lui semblait si irréel, jamais elle n'aurait pensé devoir défendre son frère et témoigner dans un tel procès.
- Alors oui, notre sang est pur, notre famille est marquée par la poursuite de certains idéaux et notre père a même pris part à tout ceci avant d'être conduit à la prison d'Azkaban... Mais tout cela ne ressemble pas à mon frère. N'importe qui d'autre mais pas lui, pas Rowan. Il n'est pas comme ça, ce ne sont pas ses idées.
Elle attendit quelques instants et baissa la tête, ses longs cheveux noirs cachant alors son visage pâle. Elle reprit ensuite, la voix un peu rauque, et passa rapidement ses mains sur ses joues.
- Rowan était à Poudlard, il a combattu aux côtés des membres de l'Ordre du Phénix, ses profondes blessures en attestent. Il n'a pas hésité une seule seconde à se rendre sur les lieux de la bataille et à prendre ouvertement position contre le Seigneur des Ténèbres. Il n'a pas changé d'avis en plein milieu du combat, en voyant que le vent tournait... Non, il est venu à Poudlard volontairement, pour défendre l'école et combattre les ombres, alors je vous demanderais de ne pas l'oublier.
Et, dans sa voix, ses paroles n'avaient rien d'une demande ; elle l'imposait.
- Et, même si je n'étais pas présente ce soir-là, je suis certaine que vous trouverez des personnes qui pourront attester de la véracité de mes propos.

Et, suite à cela, Hope quitta la pièce.










Dernière édition par Hope S. Westminbrook le Ven 30 Sep 2016 - 1:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   Ven 30 Sep 2016 - 1:47




Témoignage de Créature, dit « Thor » pour Rowan Westminbrook
Ministère de la magie - première quinzaine de juillet 1997.



Les étages du Magenmagot étaient bloqués, et de nombreuses salles avaient été réquisitionnées pour servir au déroulement des enquêtes concernant les accusés et présumés Mangemorts ou partisans, ainsi que pour préparer les procès à venir. Là, présent dans la pièce, un Auror de tout évidence fatigué par les longues heures d'interrogatoires et de recensement de témoignages tout aussi divers que loufoques, parfois, attendait que sa journée se termine enfin. L'un de ses collègues s'occupait quant à lui de faire entrer les personnes désireuses de témoigner.

La tête penchée sur les différents dossiers qui se trouvaient devant lui - ceux des accusés, sans nul doute, afin que les témoignages en faveur ou non d'une même personne soient tous regroupés - il ne jeta pas même un regard vers le nouvel arrivant qui s'était avancé dans son bureau ; « Un supposé témoin de plus. Encore. Espérons toutefois que son témoignage apporte quelque chose à l'enquête... », se dit-il, amer, toutefois, en pensant aux longues heures de questionnements qu'il avait derrière lui.

- Nom, prénom et date de naissance, je vous prie.
A côté de la tête de l'Auror, une plume à papote s'apprêtait à écrire tout ce que dirait la personne désirant témoigner.
- Thor.
En entendant la façon de parler très atypique du nouveau témoin - il avalait quelques syllabes et avait des intonations assez étranges - l'Auror chargé d'entendre les témoignages se décida finalement à relever les yeux. Il regarda alors par dessus ses lunettes de vue et haussa un sourcil sous la surprise, alors qu'il apercevait devant lui un petit elfe de maison trapu et chauve, assis sur la chaise avec un air un peu trop solennel pour être sérieux ; ses yeux dépassaient à peine du bureau. Comme il était bien trop surpris pour dire quelque chose, Thor, plein de bonnes volontés, décida de reprendre :
- Témoignage en faveur de Maître Westminbrook.
Et sa voix était très assurée. Trop assurée, peut-être même.
L'Auror, à ce moment-là, passa de la surprise à l'énervement ; son visage devint aussi rouge qu'une tomate. Il se tourna alors vers son collègue, qui se trouvait près de la porte.
- Non mais c'est une blague ? Qui l'a laissé entrer ?
- Il a tenu à témoigner. Cela fait plus de deux heures qu'il attend sur une chaise et..., répondit le jeune Auror, gêné. Mais l'autre le coupa sans ménagement.
- Parce qu'on fait témoigner les elfes de maison, maintenant ?
Le pauvre Auror manqua de s'étrangler et - si toutefois c'était possible ! - devint plus rouge encore. Posant ses lunettes sur les dossiers des accusés en un geste vif, il passa machinalement une main sur son front. Tentait-on de jouer avec ses nerfs ?
- Allons, allons, je n'ai pas de temps à perdre. Témoignage suivant !
Mais Thor ne semblait pas l'entendre de cette oreille. Et tandis que le jeune Auror, bien qu'embêté, s'approchait pour faire sortir l'elfe de maison, ce dernier sauta sur sa chaise, aussi vif que l'éclair, et se tint alors debout dessus, tout fier comme un paon, afin que son visage arrive à la hauteur de celui de son interlocuteur. Il était bien décidé à se faire écouter.
- Thor veut témoigner. Thor aimer honorable famille Westminbrook. Alors, Thor abandonner petite Miss Westminbrook pour témoigner de lui-même. Parce que Justice a besoin de Thor. Thor a désobéit a petite Maîtresse et utiliser magie sans son accord pour venir. Thor sait que c'est mal, très très mal... Thor n'aurait pas dû... Thor doit se punir pour avoir désobéit...
Il commençait à avoir un air paniqué sur le visage et observa avec bien trop d'attention le bureau devant lui. Si vite qu'il aurait été impossible de l'arrêter, il s'était penché vers l'Auror, l'une de ses mains posées sur le bois du bureau, tandis que l'autre attrapait tout ce qui lui passait sous la main, afin de trouver l'objet qui conviendrait le mieux pour se punir. Le petit elfe de maison pensa alors à prendre quelque chose pour se cogner la tête et se punir d'avoir désobéit à sa maîtresse et d'ailleurs, la petite règle en métal qu'il trouvait après avoir reposé un cadre photo semblait toute indiquée ! Mais, dans un infime moment de lucidité, Thor se ravisa : il réalisa alors qu'il avait l'attention de l'homme face à lui, et il craignait de la perdre s'il se mettait à se cogner la tête avec une règle ; il remettrait donc sa punition à plus tard !
- Mais... Thor être un gentil elfe ! Thor faire toujours ce qui est bien ! Thor doit défendre honorable famille Westminbrook et défendre ses maîtres ! dit-il tout en se redressant.
L'Auror le regardait, médusé, décontenancé - et décomposé, surtout. Thor reprenait encore.  
- Maître Westminbrok innocent, gentil Maître. Vénérable famille Westminbrook toujours bonne famille pour Thor. Thor avoir de bons maîtres ! Thor fière d'être au service des...
Mais le petit elfe ne put terminer sa phrase, car la voix de l'Auror face à lui se fit de nouveau entendre, encore plus forte et sévère. Ç'en était décidément trop.
- Dehors ! vociféra une dernière fois l'Auror.
Finalement, Thor sortit, traîné de force par deux Aurors.

La plume à papote, quant à elle, avait cependant tout noté de cet échange.








Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: Hope Sara Westminbrook - Journal de bord   

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Élèves de Poudlard-