A sky full of stars - Flashback.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: A sky full of stars - Flashback.    Dim 18 Sep 2016 - 2:46



Année 1993
Première année d'Astoria Greengrass à Poudlard




Année 1993. Astoria Greengrass venait tout juste de faire son entrée à Poudlard il y avait de cela à peine quelques semaines et elle tentait du mieux qu'elle le pouvait de se faire remarquer. En vérité, ce qu'elle avait l'habitude de faire dans les banquets de l'Aristocratie, elle le reproduisait à présent à Poudlard : mal se tenir, parler grossièrement, se faire remarquer, agir comme si elle n'avait jamais eu d'éducation, être en retard ou encore avoir une tenue négligée, tout était bon pour se faire remarquer et surtout pour déplaire aux familles de la noblesse sorcière. Alors évidemment, elle avait rapidement commencé à déplaire aux parfaits petits héritiers de l'Aristocratie qu'elle avait l'habitude de côtoyer. Et à vrai dire, cela lui plaisait beaucoup de les énerver, du coup elle continuait, encore et encore, à faire des bêtises et à les défier.

Astoria n'était pas une poupée de porcelaine qui faisait ce qu'on lui demandait. Bien au contraire, plus on lui demandait quelque chose et moins elle avait envie de coopérer. Du coup, à chaque fois qu'elle voyait que son comportement énervait quelqu'un... elle en rajoutait une couche. Mauvais idée, cependant, très mauvaise idée. Car ce qu'elle oubliait, c'était qu'elle n'avait que onze ans, et qu'elle énervait des personnes bien plus âgées qu'elle. Et comme elle était à Poudlard, il n'y avait pas William et Scarlett Greengrass pour décourager les enfants de s'en prendre à leur fille. Evidemment - et c'était un détail important -, il y avait tout de même Daphné, qui était en troisième année à présent. Mais Astoria s'arrangeait toutefois pour être le plus souvent loin de sa soeur lorsqu'il était question de faire des bêtises, et le fait qu'elles étaient toutes les deux dans des maisons différentes n'arrangeait pas les choses.

Et ce jour-là encore, elle avait frappé. Astoria se rendait à la tour d'astronomie. Elle avait des questions à poser au professeur Sinistra. En vérité, l'astronomie était peut-être l'un des rares cours qu'Astoria appréciait. Peut-être était-ce dû au fait que les cours avaient lieu à minuit pile, donc après le couvre feu et à la belle étoile ? Possible, oui. Quoi qu'il en soit, elle était à présent au septième étage, et quand elle arriva au sommet de la tour d'Astronomie, un groupe d'élèves de cinquième ou sixième année sortait de la salle de classe et se moquait ouvertement d'un autre, un peu plus loin. Evidemment, Astoria ne faisait pas vraiment attention à eux, mais le terme « sang de bourbe », attira tout de même son attention. Elle s'était alors postée devant eux, les poings sur les hanches, et les regardait d'un air mauvais. « Je vous trouve tous bien lâches de parler comme ça de l'un de vos camarades. Vous devriez tous avoir honte, bande de limaces dégoutantes ! », avait-elle dit.

Evidemment, ce n'était pas l'idée la plus brillante qu'elle avait eut, car les garçons, de toute évidence énervés par ce qu'elle disait, comptaient bien lui faire passer l'envie de les reprendre. Ils l'avaient donc coincée contre l'une des rambardes, et cela aurait pu ne pas être bien grave si toutefois Astoria n'avait pas le vertige... Elle commençait à se sentir mal.






Revenir en haut Aller en bas
Ethan N. Johnson
avatar
Confrérie Phénix
Tell me who you are...
Date d'inscription : 11/09/2016
Parchemins : 37
Points d'activité : 29
Avatar : Alex Pettyfer
Âge : 18 yo
Cursus : Mêtiers du sport
Métier : Coach, enseignant ou joueur, il hésite encore..
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 50 - 50 - 50
MessageSujet: Re: A sky full of stars - Flashback.    Mer 21 Sep 2016 - 1:19


   
ft. Astoria Greengrass

   
A sky full of stars

   
   

   

 
Septième année à Poudlard.

------------------------------

- Ethan ? Qu’est- ce que tu fous ?


Un morceau de dinde accroché au bout de sa fourchette, un bout de pain dans l’autre main qui soutenait son lourd menton et le regard perdu au loin. A peu près au niveau des drapeaux de Poufsouffle pour être exact. Il était loin, très loin, si loin que la jeune Gryffondor qui passa devant lui, lui adressant par la même occasion son plus beau sourire ne le fit pas bouger un sourcil. Il ne tourna même pas la tête pour l’a regardé, si bien qu’elle continua sa route, visiblement vexer. Ses amis n’en revenaient pas. Varek, son meilleur ami, était abasourdis ! Ethan Johnson ignorer une fille lui faisant du charme ? C’était tout bonnement impossible. Alors, ils en vinrent rapidement à la conclusion que quelque chose n’allait pas. Quelque chose de plutôt grave même au vue de la mine du garçon qui s’était définitivement perdu dans les limbes infinies de son esprit d’adolescent. Et dieu sait à quel point l’esprit d’un adolescent peut être étroitement occupé à plein de choses en même temps. Le cortex droit occupé à penser à la prochaine soirée secrète qu’il pourrait organiser. Le cortex gauche occupé quant à lui à repenser à la dernière personne qu’on a pu blesser après une douloureuse, mais nécessaire rupture et pendant ce temps-là, gravitant tout autour, des centaines de petites lucioles venant scintiller à l’intérieur de ce capharnaüm productif s’appelant le désir, les devoirs, les amis et bien entendu la famille. En réalité, c’était surtout cette dernière Luciole qui manquait cruellement à Ethan, mais ça, personne hors-mis Varek n’aurait été en mesure de le comprendre. Les Serpentards sont pour la plupart obnubilé par leurs propres objectifs personnels et la majorité d’entre eux n’aurait sûrement pas compris l’importance d’une collectivité, qui plus est familial, dans des moments comme ceux-là. Ces moments-là justement, il avait pris l’habitude de les appeler, les moments phare, car selon lui, chacun avait une importance dans le fait de se forger un caractère ou tout simplement, une personnalité. C’est donc à toutes ses réflexions qu’il s’adonnait depuis maintenant dix bonnes minutes, éclipsant par la même occasion le discours du professeur McGonagall, la question de son meilleur ami, les pitreries des premières années de Serdaigle et les braillements incessants des Poufsouffle. A vrai dire, c’est le bruit de son verre se remplissant qui le sortit de ses pensées.

- Quoi ? Mais oui ça va t’inquiète, j’ai juste besoin d’aller marcher un peu. Je te retrouve au dortoir, je dois aller raconter ce que j’ai vu aujourd’hui au professeur Sinistra, sinon je vais me faire détruire demain. A plus tard !

C’était un mensonge bien évidemment, mais il avait besoin d’être un peu seul pour une fois. Pour cela, rien de tel que son petit pêché mignon : La tour d’astronomie et sa vue improbable sur le château et sa forêt. Rien de tel pour réfléchir, faire passer le temps et penser. Simplement penser. L’air, le château et soi-même en parfaite communion. Ethan chérissait ces moment-là plus que tout et tout en montant les marches de la plus haute tour de Poudlard, il se préparait déjà à vider son esprit. Cette rupture l’avait beaucoup affecté. Malgré sa réputation de tombeur, il n’aimait pas faire souffrir les autres, loin de là. Et le fait de partir comme ça, sans explication n’était pas vraiment quelque chose dont il était fier, mais c’était plus fort que lui. Il ne pouvait pas rester et expliquer calmement à quelqu’un que ce qu’ils avaient commencé devait se finir. Pas par lâcheté, non ! Par peur de faire du mal et par maladresse plus qu’autre chose. « Une âme en peine ne vaut pas mieux que ce qu’on lui a fait subir » lui disait sa sœur pour le rassurer. Bizarrement, il n’avait jamais vraiment aimé cette phrase, car au fond de lui, trouver la paix intérieure avec son passé était beaucoup plus qu’une motivation, c’était nécessaire !

Ses pas résonnaient donc dans ces longs escaliers en colimaçon menant à la tour d’astronomie. Malgré le raisonnement, c’est en approchant de la porte de la salle qu’il perçut cette phrase, qui, d’ordinaire, ne l’aurait pas fait réagir, mais prononcé à cette heure tardive par une petite voix comme celle qu’il venait d’entendre, cela ne sentait pas vraiment bon. Alors, poussé par l’adrénaline de la découverte, il accéléra le pas et découvrit en haut, tout proche de la rambarde cette jeune fille aux cheveux noirs et aux yeux d’un marrons envoûtant qui visiblement, n’avait pas réussi à envoûter qui que ce soit avec sa phrase pleine de gentillesse impliquant les mots « limaces » et « dégoûtantes ». Alors, voyant la jeune fille en très mauvaise posture face à cette rambarde, et ne supportant pas l’injustice, Ethan se sentit pousser des ailes et sortit les pectoraux l’histoire d’un instant. Il était en septième année et il fallait bien que cela lui serve à quelque chose après tout.


- Oh oh oh ! Les gars, vous êtes sérieux ? Quatre garçons pour une fille ? Passons le fait qu’elle soit en première, deuxième ou peu importe son année. Vous allez vraiment vous amusez à l’a faire tomber de la tour d’astro et risquer le renvoi en sachant que je vous ai vu, que je suis en dernière année et donc que je n’hésiterai même pas à enfreindre une ou plusieurs règles du règlement pour vous apprendre qu’on s’attaque pas en groupe à une seule personne ? Et croyez-moi, je partirai sûrement moi aussi de Poudlard, mais au moins, j’aurai la conscience tranquille et vous serez dans un sale état. Donc maintenant, vous allez l’a lâché tout doucement, vous remettre en route pour votre dortoir et espérer ne pas recroiser mon chemin que ce soit à six ou tout seul.


Ethan n’était pas certain de la puissance de son discours, mais d’une voix ferme et convaincu, il avait essayé de faire de son mieux pour éviter un malheureux accident. Tout en parlant, il s’était placé entre le petit groupe de rebelle et la jeune fille. La situation était maintenant dans leurs mains.


   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21365-ethan-n-johnson-invictus-maneo
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: A sky full of stars - Flashback.    Jeu 22 Sep 2016 - 17:34



Année 1993
Première année d'Astoria Greengrass à Poudlard




Ce ne serait sans doute pas ce groupe d'élève qui allait intimider Astoria. Qu'importe qu'ils soient plus grands qu'elle, plus costauds et plus nombreux, la petite soeur de Daphné Greengrass n'était pas du genre à se laisser impressionner comme ça, bien au contraire ! Elle leur aurait d'ailleurs bien envoyé un coup de pied dans les genoux à chacun, si un détail ne s'était pas greffé dans l'équation : le fait que nous étions au sommet de la tour d'astronomie et qu'Astoria se trouvait contre les remparts, juste au bord de la tour. Gloups. Ouai, ce n'était définitivement pas le meilleur endroit pour une jeune fille qui avait le vertige, bien au contraire. Mais Astoria était un peu coincée, en fait, et elle avait beau n'avoir qu'une envie, quitter cet endroit, son orgueil était plus fort : hors de question de se laisser impressionner par ces gros nuls !

Décidément, la petite Astoria Greengrass semblait étrangement douée pour se retrouver dans des situations qui la dépassaient complètement - sans doute était-ce d'ailleurs un don. Mais il fallait également reconnaître qu'Astoria n'était pas non plus du genre à se poser beaucoup de questions. Elle agissait et puis.... elle agissait, tout simplement. Elle était tout à fait capable de réfléchir et de raisonner, elle était d'ailleurs dotée d'un sens de la stratégie très intéressant mais... elle se dispensait souvent de le faire, préférant agir sous l'impulsion du moment plutôt que de tout prévoir à l'avance. Et cela lui portait souvent tort - comme ce jour-là. « Oui oui, vous êtes des gros durs, j'ai bien compris hein... mais... ». Elle pencha la tête sur le côté, tentant une estimation approximative de la hauteur de la tour... Gloups.

Astoria retourne-toi ! S'ordonna-t-elle intérieurement. Et elle ferma bien fort les yeux, alors que son teint devait sembler bien plus pâle que d'habitude. Et c'est à ce moment là qu'elle entendit quelqu'un parler - un garçon. Immédiatement, Astoria ouvrit les yeux, et elle battit des paupières, surprise et sans comprendre ce qu'il faisait là. Est-ce qu'il... Est-ce qu'il venait pour la défendre ? Quelle idée ! Elle ne le connaissait même pas ! Mais qu'importe. Le discours de ce jeune homme était vraiment admirable. Plein de courage et d'honnêteté... Encore une fois, Astoria, qui le regardait sans rien dire, la bouche entrouverte sous la surprise, ferma bien fort les paupières pour les rouvrir aussitôt, une nouvelle fois. Ca alors... Il venait prendre sa défense alors qu'il ne savait rien d'elle.

Et puis, finalement, son discours sembla porter ses fruits, car le groupe de garçons partit bien vite de là, en grognant un peu mais qu'importe ! « Ouai, c'est ça, partez, on vous a assez vus là... allez pleurer dans vos dortoirs », ajouta Astoria, toute fière qu'ils se soient finalement aplatis devant elle. Bon, certes, ce n'était pas vraiment grâce à elle et à ce qu'elle avait fait mais... ça revenait un peu au même, dans le fond... non ? Ok. Non. Mais Astoria était quand même toute contente. Elle fanfaronnait, leur tirant la langue sans honte - et elle pu voir d'ailleurs l'un des garçons se retourner et lui lancer un regard qui voulait bien dire « Tu ne perds rien pour attendre ». Mais à cet instant, elle s'en fichait complètement. Puis, elle lança un regard à ce garçon qui lui était venu en aide. Un peu gênée et embêtée, elle lui dit, d'une toute petite voix en battant des cils : « Evidemment, je m'en sortais très bien toute seule ».






Revenir en haut Aller en bas
Ethan N. Johnson
avatar
Confrérie Phénix
Tell me who you are...
Date d'inscription : 11/09/2016
Parchemins : 37
Points d'activité : 29
Avatar : Alex Pettyfer
Âge : 18 yo
Cursus : Mêtiers du sport
Métier : Coach, enseignant ou joueur, il hésite encore..
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 50 - 50 - 50
MessageSujet: Re: A sky full of stars - Flashback.    Dim 2 Oct 2016 - 20:50


   
ft Astoria Greengrass

   
A sky full of stars

   
   

   

   
Un certain soulagement le parcouru quand il vit le groupe d’élève tourner les talons. En réalité, il n’aurait pas hésité un seul instant à lancer un sort pour sauver la jeune fille si cela avait été nécessaire, mais il été quand même soulagé de ne pas avoir eu à le faire. Au fond, il n’avait pas vraiment envie de gâcher sept années scolaires pour une petite bagarre d’étudiant, et même si cela faisait partie de ses valeurs, il tenait quand même à sa carrière. Alors, quand un des garçons du groupe de jeunes murmura une insulte à l’encontre de la jeune fille en passant devant lui, il ne pu s’empêcher de rajouter d’un ton un peu plus cru cette fois et en se retournant vers l’intéressé

- N’essaye même pas de l’a menacé encore une seule fois où je t’assure que le renvoi de l’école sera le dernier de tes soucis.

Le garçon, cette fois un peu plus conscient de la menace, fit un signe à ses amis et ils descendirent les longs escaliers de la tour d’Astronomie encore plus vite qu’ils avaient pu les monter. Ethan était conscient qu’il était peut-être aller un peu fort avec ces élèves qui voulait simplement faire les plus beau et les plus forts devant les jeunes filles de Poudlard, mais c’était plus fort que lui. L’injustice le répugnait plus que tout et encore plus sur les autres. Alors même si c’était gros, il fallait les remettre une fois pour toute à leur place histoire d’être tranquille par la suite. Au moins, la jeune fille face à lui n’aurait plus trop de problème dorénavant. En parlant de l’intéressé, il se retourna en l’entendant lui dire qu’elle avait la situation en main, ce qui fit apparaître un petit rictus sur son visage.

- Je n’en doute pas une seconde, ne t’inquiète pas. C’est quoi ton prénom de rebelle du coup ?

Ethan scruta un moment la jeune fille. Pleine d’assurance, elle dégageait un sentiment mystérieux mais en même attachant. Il remarqua également le blason accroché à sa robe de sorcier qui représentait le fier lion de Gryffondor. Pas étonnant au final, cette solidarité et ce courage de s’interposer devant un groupe beaucoup plus nombreux qu’elle. Le choixpeau avait sans doute fait le bon choix avec cette petite. C’est ce qu’il pensa au vu de la situation qui s’était déroulé un peu auparavant.

- C’est impressionnant de la part d’une première année de s’interposer comme ça dans une affaire de couloir. Je dois dire que ce n’est même pas super courant, et c’est vachement courageux de ta part en tout cas. Je pense que peu de personnes l’aurait fait à ta place. Bon, niveau insulte, il faudrait revoir un peu ton répertoire, mais tu mérites quand même un petit A pour l’insolence dans ton carnet.

Ethan termina sa phrase par un clin d’œil assez significatif. Il connaissait cette situation et plusieurs fois il avait été dans la même position qu’elle un peu plus jeune. Même si l’éducation qu’il avait reçue était assez stricte, plusieurs fois durant ses années à Poudlard, il n’avait pas hésité à s’interposer dans des conflits injustes ou des situations de favoritisme. C’est d’ailleurs les seuls problèmes qu’il avait pu avoir au château. Problème qui lui avait valu quelques allers-retours dans le bureau de son professeur référent mais pour lui, c’était le prix à payer. C’est pour ça aussi que cette Gryffondor l’intrigué, un esprit farouche dans un si petit corps. Il était impressionné et en même temps, tant d’esprit de rébellion dans un si petit corps le fascinait. Cela lui donnait un côté attachant qu'il avait remarqué dès qu'il eu poser les yeux sur elle. Il ne savait pas décrire ce qu’il ressentait précisément, mais ce qui était sûr, c’est que c’était bizarre. Alors, plutôt que d’interrompre son escapade nocturne après l’évènement passé, Ethan passa à côté de cette jeune fille et s’appuya contre la rambarde de la tour. Le ciel était magnifique ce soir-là et on pouvait déjà apercevoir la lune. Les éclats nocturnes qui se reflétaient sur le visage d’Ethan et dévoilé un visage encore emprunté. Ni triste, ni malheureux, peut-être seulement pensif. La nuit avait cet effet sur lui, et quoi de mieux que de partager ses pensées nocturnes avec quelqu’un ?

- La lune va être magnifique cette nuit. Je ne sais pas si tu viens souvent ici, mais si ce n’est pas le cas, je te le conseille vraiment. C’est un bel endroit pour se sentir … vivant et s’évader un peu de tous ces cours un peu barbant. Simple conseil d’ami bien entendu.

Sa voix était chaleureuse et il se retourna pour lui adresser un sourire. Oui, la présence de cette fille lui faisait définitivement du bien.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21365-ethan-n-johnson-invictus-maneo
Invité
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: A sky full of stars - Flashback.    Mer 19 Oct 2016 - 11:16



Année 1993
Première année d'Astoria Greengrass à Poudlard




Astoria Greengrass avait l'habitude des conflits et des problèmes. Elle se créait généralement bien des soucis, et elle cherchait même un peu la bagarre, d'une certaine façon, si on y réfléchissait bien. Sans doute n'était-ce pas une très bonne idée, lorsque l'on n'avait que douze ans et que l'on était une première année. Mais elle avait ce tempérament abrupte et indiscipliné, et rien ne parvenait à la faire changer d'attitude. Nombreux étaient pourtant ceux qui avaient tenté de s'y employer, à commencer par sa mère, Scarlett Greengrass, avec qui elle avait toujours eu une relation des plus conflictuelles. Sans succès.

Aussi fut-elle particulièrement surprise de voir quelqu'un prendre sa défense d'une telle façon, comme ça, gratuitement, sans rien demander en retour. Elle eut d'ailleurs particulièrement du mal à accepter que l'aide de ce garçon ait été plus que précieuse pour elle et elle le regarda en haussant un sourcil, alors qu'il lui demandait son prénom. « Je ne vois pas en quoi ça te regarde », lui dit-elle, un peu trop fière peut-être, mais pas méchamment pour autant. Elle croisa les bras et le regarda en haussant un sourcil et puis, l'espace d'un instant, elle songea à lui donner un faux prénom. Elle capitula bien vite cependant. « Mon ' prénom de rebelle ', comme tu dis, c'est Astoria ». Elle le prononça avec fierté. « Cela ne fait peut-être pas très rebelle, tout compte fait ». A l'inverse de son second prénom. Car Nemesis était de toute évidence beaucoup plus parlant. Elle fit la moue, l'espace de quelques secondes, et songea qu'il lui faudrait sans douter penser à adopter un surnom, au moins.

Décidément, Astoria Greengrass avait toujours eu l'art et la manière de se fourrer dans des situations pas possibles. Et pour tout avouer, elle devait reconnaître que, quelque part, elle aimait cela, ennuyer les gens et se mettre dans les problèmes. Ce n'était peut-être pas la meilleure façon de commencer dans la vie, cela dit, mais c'était toutefois la seule que elle, elle connaissait - et plus encore c'était la seule manière d'être qu'elle acceptait. Car elle refusait tout simplement de se plier à ce que l'on attendait d'elle. C'était comme ça, et rien ne pourrait sans doute la changer. Alors, quand il la félicita en quelques sortes d'avoir eu autant de cran... elle battit un peu vite des paupières, comme si elle avait tout d'abord mal compris ce qu'il lui avait dit, puis elle lui sourit, victorieuse. « Je n'allais tout de même pas les laisser critiquer ce pauvre élève sans rien faire ! », dit-elle comme si c'était une évidence. « Et puis de toute façon je ne les aime pas, tous ces élèves. Ils n'ont jamais servis à rien en plus. Poudlard aurait dû les virer depuis longtemps, si tu veux mon avis ». Et, même s'il n'en voulait pas, de son avis, elle le lui donnait quand même.

Elle s'était sans aucun doute attaquée à des élèves plus âgés qu'elle sans y réfléchir, c'était un fait, mais toutefois elle les connaissait un peu, assez pour savoir qu'ils étaient tous de gros nuls. Et tandis qu'elle continuait de réfléchir à ce que lui disait ce garçon, elle se redressa tout de suite, comme si elle était sur un ressort, tandis qu'il lui reprochait les piètres insultes qu'elle avait dit à leur encontre. « Quoi ? Mes insultes étaient parfaites ! PAR-FAITES. Et puis de toute façon, ils sont trop nuls, alors ils ne méritaient pas que je m'applique pour eux ». En vérité, tout ça, elle le pensait vraiment, mais cependant, sur le moment, elle ne s'était absolument pas demandé si c'était le cas ou non. Elle avait simplement dit ce qui lui passait par la tête en priorité, et effectivement, ses insultes n'étaient sans doute pas des plus recherchées. Mais bon tant pis, ce qui est fait est fait. Aussi songea-t-elle à trouver, pour la prochaine fois des mots un peu plus piquants que ce qu'elle avait dit jusqu'à maintenant. Ca lui ferait un bon entraînement et puis au moins, comme ça, elle serait tout à fait préparée si un évènement pareil se reproduisait. Et quand on connaissait Astoria, on se doutait bien que cela ne manquerait pas de se reproduire.

Est-ce qu'elle venait souvent ici ? Instinctivement, elle jeta un rapide coup d'oeil vers la vue et le vide, toujours avec ce même haussement de sourcils si caractéristique. Non, elle ne venait pas souvent ici, c'était un fait. « Bof... », répondit-elle en haussant les épaules. « En fait, il n'y a pas beaucoup de gens à embêter par ici, d'habitude, alors je ne viens pas très souvent... ». Ce n'était qu'à moitié vrai. Car la raison principale qui la poussait à ne pas venir ici était sans aucun doute son vertige qu'il faudrait qu'un jour elle tente de soigner... si seulement elle osait en parler à quelqu'un ! Mais pas maintenant : hors de question que qui que ce soit connaisse son point faible. « Mais ouai. Les cours sont TELLEMENT ennuyeux ! Comme le cours d'histoire de la magie ! Mais bon... on est bien obligés d'y aller ». Elle soupira de façon théâtrale, et songea qu'il faudrait également remédier à cela : trouver une solution pour éviter certains cours. Discrètement, bien entendu. Et de toute évidence, ce ne serait pas une chose très facile à faire. « Tiens au fait, je t'ai dis mon magnifique et merveilleux prénom mais je ne connais toujours pas le tiens ».







Revenir en haut Aller en bas
Ethan N. Johnson
avatar
Confrérie Phénix
Tell me who you are...
Date d'inscription : 11/09/2016
Parchemins : 37
Points d'activité : 29
Avatar : Alex Pettyfer
Âge : 18 yo
Cursus : Mêtiers du sport
Métier : Coach, enseignant ou joueur, il hésite encore..
Situation financière :
  • ★★★★☆


Fiche de duelliste
Seuils de réussite: 50 - 50 - 50
MessageSujet: Re: A sky full of stars - Flashback.    Sam 12 Nov 2016 - 14:53


   
ft. Astoria Greengrass

   
A sky full of stars

   
   

   

 
La tension était redescendue dans la grande pièce surplombant le château. Bien que l’air était un peu frais, la nuit s’annonçait douce et agréable et Ethan commençait enfin à retrouver ce pourquoi il venait si régulièrement ici. Les étoiles parfaitement visibles dans le ciel, la fraîcheur de la nuit, le silence, les bruits intriguant de la forêt interdite, tout était parfait en cette nuit. A l’exception peut-être de la rigidité de la barrière de sécurité qui semblait assez endommagé et de plus en plus instable. Il le remarqua quand il tenta de s’appuyer un peu plus sur le support en bois qui le retenais actuellement. Après un craquement assez peu rassurant et un léger épanchement du côté du vide, il ôta tranquillement ses mains de la rambarde par précaution, s’appuyant par la même occasion sur la poutre bien plus solide qui retenais la sécurité juste à côté. Il n’avait pas peur du vide, loin de là ! A vrai dire, il ne valait mieux pas étant dans l’équipe de Quidditch depuis six ans, cela aurait été légèrement problématique pour lui. Non, au contraire, il aimait le vide, l’apesanteur, elle le faisait le sentir vivant. Cette sensation de savoir que tout peut s’arrêter en tombant dans une infinité qui te ramène les pieds à terre en un instant. Le fait que tout pouvait aller très vite l’excitait. Encore plus quand il était sur son balai, brisant cette sensation d’apesanteur à toute vitesse, frôlant l’accident à chaque instant, défiant la gravité, formule si stable d’ordinaire qui peut anéantir toute sensation de bien-être en une fraction de seconde. C’était toute ces sensations qu’Ethan recherchait dans le Quidditch. Etre au sommet du château de Poudlard, surplombant ainsi tout un monde magique était pour lui une sensation indescriptible, c’était comme être au sommet du monde. Au sommet d’un monde dont il fait partie et ça, ça n’avait aucun prix. Mais il revint rapidement à la réalité, alerté par le prénom de la jeune fille. Astoria. Astoria… Il trouvait ça, original.


- Astoria ? Woh, c’est vachement joli comme prénom ? Ça doit avoir une signification non ? Ça me fait penser aux astres, à quelque chose d’un peu mystique, tout ça. Ou alors c’est en rapport à tes jolis yeux.


Ethan accompagna ce compliment innocent par un petit sourire, comme pour rendre Astoria plus à l’aise avec ce qu’il venait de dire. C’est vrai qu’elle avait vraiment des yeux magnifiques et pourquoi ne pas complimenter quelqu’un quand on peut le faire. Certes, c’était peut-être et même sûrement, une de ses nombreuses habitudes de séducteur qu’il avait appris, mais pas cette fois-ci. Il était encore trop tôt. La blessure de sa récente rupture était encore trop douloureuse pour se remettre à penser à ce genre de choses, quand bien même elle soit magnifique.


- Tu rigoles ? N’importe quel prénom peut paraître rebelle, du moment qu’il signifie quelque chose d’assez fort pour le faire penser à quelqu’un, retient bien ça ! Tout est dans l’impression que tu dégages aux autres, si tu veux un conseil et mon humble avis.


Cette jeune fille était décidément surprenante. Elle semblait déjà avoir un caractère bien trempé pour une fille de son âge. A en juger par la détermination dans son regard lorsque elle évoqua sa volonté de ne pas laisser faire, Astoria avait beau ne pas se trouver rebelle, elle en prenait bel et bien le chemin. Ethan se mit même à rire lorsque elle parla de ce qu’elle pensait de ce genre d’élève et du sort qui aurait dû leur être réservés. Décidément, en plus d’avoir un caractère bien à elle, elle avait à priori également des tendances radicales envers ceux ou celle qu’elle ne porte pas dans son cœur.


- Aha, franchement Astoria, tu veux que je te dise ? Je me demande ce que tu fais à Gryffondor tout en ayant ce genre d’idée. Mais en soit, je suis en partit d’accord... Disons qu’il faut de tout pour faire un monde et que sans ses personnes, ton caractère aurait du mal à se forger. On va dire ça comme ça !


Quand elle continua en parlant de ses insultes à priori « PAR-FAITES » selon ses dires, le blondinet ferma les yeux, tout en gardant son sourire qui ne voulait plus s’effacer de son visage et nia de la tête. Même s’il était sur une bonne voie, il lui manqua encore peut être un peu de tact et de mordant pour être une vraie rebelle, mais ça, il fallait qu’elle l’apprenne toute seule, sinon où serait le plaisir dans le fait de se forger son propre caractère ? Nulle part. Alors il se retourna à nouveau et tout en s’accoudant une nouvelle fois à la barrière, tournant donc le dos à Astoria, il répondit d’une voix plus ferme cette fois-ci.


- Je ne pense pas non, c’était encore bien trop doux pour les inquiéter. Surtout qu’ils étaient plus grand que toi, tu aurais dû plus les chahuter, voir les menacer, même si c’est à double tranchant... après, c’est à toi de voir ce que tu souhaites vraiment. Si tu souhaites ne pas leur faire peur et les laisser douter de ce que tu penses, alors oui, c’était parfait !


Sans être trop ferme, il voulait lui montrer qu’elle pouvait risquer gros si elle ne s’y prenait pas correctement. Même si les élèves n’avaient aucun droit de faire du mal à d’autres élèves, pour les avoir côtoyer pendant sept années, il savait bien que certains pouvait être parfois assez organisé pour te faire regretter de t’être opposé à eux. D’où la mise en garde. Malgré cela, il savait pertinemment qu’Astoria ne s’arrêterait pas à ce qu’il venait de lui dire, bien au contraire, cela risquait même de la piquer un peu de son orgueil, mais après tout, pourquoi pas ? Il passa donc les remarques sur les cours de la magie, bien que cela le fit bien sourire, mais quelque chose de bien plus intéressant l’interpella. Au loin, depuis la tour d’astronomie, on pouvait voir de nombreuses autres ailes de Poudlard, mais ici, c’est une fenêtre un peu plus en contrebas qu’il l’intéressait. Si on regardait attentivement, on pouvait apercevoir le groupe de jeunes qui avaient déguerpis il y’a quelques minutes de cela, en cercle, en train de préparer quelque chose. Et si au final, l’intervention d’Astoria avait bel et bien piqué au vif l’orgueil de ces petites têtes ? Il commençait sérieusement à en douter. Sans se retourner, il fit geste à la jeune fille de venir à côté de lui pour voir ce qu’il voyait.


- Finalement, je crois que t’a réussi à mettre en place un complot contre toi Asto’. Avec un peu de chance, ils vont même parvenir à te faire louper l’histoire de la magie que tu sembles beaucoup aimer aha… Bon en vrai, je ne les laisserai même pas t’approcher à dix mètres mais bon, ils peuvent toujours essayer. C’est beau l’espoir, tu ne trouves pas ? Oui je sais bien que tu n’as pas besoin de moi, mais je te demande pas si tu en as envie ou non de toutes manières.


Il lui adressa un clin d’œil familier comme pour détendre à nouveau la situation. En fait, en venant dans cette tour ce soir, il avait peut-être trouvé son « mini-moi » ? Pas si mini que ça me direz-vous ! C’est vrai, mais en beaucoup de point, Ethan se retrouvait en Astoria à son âge et il commençait à aimer particulièrement cela.


- Au fait, moi c’est Ethan, Ethan Johnson ! Moins classique et beaucoup moins sexy qu’Astoria, mais bon, ce n’est pas moi qui ai choisi.


   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mmhp-forum.com/t21365-ethan-n-johnson-invictus-maneo
Contenu sponsorisé
Tell me who you are...
MessageSujet: Re: A sky full of stars - Flashback.    

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

MMHP :: Poudlard : le château :: Septième étage :: Tour d'Astronomie-